Retour à l'accueil du Site
Le club
  Dojang
  Partenaires
  Photos
Info
  Hapkido
  Stages
Technique
  Principes
  Vocabulaire
Contact
  RSS
Symboles
mardi 5 février 2008

Nous trouvons dans le Hapkido la référence au symbole du cercle, "TAEGEUG" en coréen, qui traduit la notion du "changement permanent".

Le cercle agrémenté de ses deux composantes bleu et rouge (ou noire et blanche) représente le cosmos englobant toutes forces opposées le Yang (partie rouge ou blanche) et le Yin (partie bleu ou noire).

Le Hapkido s’attache aux notion de souplesse, de cercle et d’intégration (Yang) par opposition aux notions de dureté, notion de ligne directe, notion de séparation (Yin).

La frontière entre toutes notions opposées n’est jamais réellement simple à apréhender, elle est représentée par une ligne sinueuse séparant les couleurs opposées la représentation taoïste insiste sur cette difficulté de distinction en incorporant à chaque force une petite partie de la force opposée.

Qu’est ce que le HAPKIDO ?
mardi 5 février 2008

Le terme Hapkido signifie la voie de l’union des énergies
- Hap union, concentration
- Ki énergie vitale
- Do la voie et sa réalisation

Le HAPKIDO est avant tout l’art de la self-défense, il repose sur les principes de non-résistance à l’adversaire, le principe de déviation circulaire de l’énergie adverse et le principe de l’eau.

Le HAPKIDO comprend plus de x techniques, notement les ripostes sur saisies et agressions (couteau, étranglement...) , clés sur articulations, percussions hautes et basses sur points vitaux, dégagements, chutes...

Du fait de son efficacité en combat rapproché, le HAPKIDO est enseigné dans de nombreux services de protection rapprochée (chefs d’état) et forces d’intervention.

Origines
mardi 5 février 2008

Origines lointaines, l’Inde et la Chine

L’Inde et à la Chine sont à l’origine d’ un grand nombre d’arts martiaux frappes sur points vitaux et CHIN-NA de SHAOLIN, reconnu pour ses clés sur articulations (Chine).

Les trois royaumes

Les pratiques se précisent à l’époque des trois royaumes :
- royaume Koguryo : travail de frappes poings et pieds (TANG SOO DO) projections, luxations (CIREUM),
- royaume Paekche : travail de l’art du poing (TAE KWONPUP),
- royaume de Silla : art des guerriers Hwa Rang (SOO BAK GI puis TAE KYON) art des saisies, projections, luxations, étranglements (YU SOOL)

Codification du Hapkido

Choi Yong Sul (1904-1987), né en corée et expatrié au japon avant l’âge de dix ans suit l’enseignement, une trentaine d’années durant, de maître Takeda ( 1860 - 1943 ) expert japonais en DAITO RYU AIKUJUTSU

Takeda est également le maître de MORIHEI UESHIBA fondateur de l’AIKIDO

De retour en Corée, maître Choi Yong Sul fonde le HAPKI YU KWON SOOL (1948) ou HO SHIN SOOL ou YU SOOL. Maître Choi Yong Sul a notemment pour élève Ji Han Jae (né en 1936 en Corée du Sud). Ji Han Jae ouvre sa première école de formation, à l’age de 23 ans, et donne le nom de "HAPKIDO" à la discipline transmise par son maître

Jin Han Jae, 10ème DAN HAPKIDO, contribu de façon remarquable à l’enrichissement de la discipline

Sa maîtrise lui permet en 1962 de devenir instructeur chef des forces de sécurité du président de Corée, il forme également les forces de sécurité de l’US AIR FORCE, du FBI, les gardes du corps des président américains (secret service) et les agents spéciaux de l’OSI

Ji Han Jae a en outre formé l’acteur Bruce Lee aux clés et projections HAPKIDO et apparaît dans une scène de son dernier film Le jeu de la mort

Evolutions
mardi 5 février 2008

Les maîtres enrichissent et font évoluer leur discipline


Maître Ji Han Jae

Maître Ji Han Jae a apporter au HAPKIDO de nombreuses techniques issuent de son apprentissage auprès du moine taoïste Lee. Celui-ci lui enseigna le maniement du baton long (Chang Bong), du baton court (Dan Bong), les techniques de pied Coréennes issue du Tae Kyon et la méditation

Depuis les années 80, maître Ji Han Jae enseigne le SIN MOO HAPKIDO, cette discipline intègre la méditation

Maître Lee Kwon Young

Maître Lee Kwon Young, 9ème DAN Tae Kwon Do et HAPKIDO. Expert coréen délégué de la Word Tae Kwon Do Fédération afin de promouvoir, dès les années 70, ces disciplines en france

Maître Lee Kwon Young enseigne actuellement dans son académie à Paris le Tae Kwon Do et le HOSHIN MOOSOOL, discipline dont il est le fondateur. Il s’agit d’une synthèse logique entre le Taekwon-do et le hapki-Do

l’esprit du Hoshin Moosool est basée sur la non-compétitivité, l’élève guidé par le Maître s’entraîne pour sa progression personnelle

Le système de grade n’existe pas, les couleurs de ceinture désignent uniquement le degré d’ancienneté

Maître Lee Eun Jong

Maître Lee Kwon Young, 9ème DAN de HAPKIDO. Il est depuis Novembre 2006 le directeur technique pour la commission nationale de Hapkido FFTDA. En plus des cours dispensé au Chung Do Gym, Me Lee Eun Jong donne une fois par mois un stage d’apprentissage ou de perfectionnement aux pratiquants de Taekwondo et de Hapkido.

Le style de Hapkido pratiqué par Me Lee Eun Jong est le JUNG TONG MUDO qui signifie "style originel de projection dynamique", il est aussi pratiquant de GYUK TOO KI (Kick boxing coréen).

Maître Lee Eun Jong est né en 1954, marié, il est père de deux enfants.

Entre 1978 et 1981 il a été instructeur de Hapkido au sein de l’armée Coréenne.

De 1981 à 1990 il a servi au poste d’Air Marshall pour la compagnie aérienne KOREAN AIR.